Test du Google Pixel 3

Le Google Pixel 3 est maintenant disponible sur le marché avec un prix tournant autour de 860 euros. Notre test confirme l’avis partagé par tous les spécialistes du secteur, le téléphone est vraiment exceptionnel en matière de photographie. Il se distingue aussi par son excellente intégration à l’écosystème de Google. Cependant, certains choix de la firme de Mountain View sont un peu difficiles à comprendre.

Pixel 3 : une fiche technique intéressante

Google mise sur la sobriété pour séduire les utilisateurs. Le design est à la fois simple et compact. Le téléphone mesure 145.6 x 68.2 x 7.9 mm et pèse 148 grammes. Contrairement aux tendances, le Pixel 3 ne possède pas d’encoche. L’appareil est doté d’un écran de 5.5 pouces proposant une résolution de 2160 x 1080 pixels. Il est propulsé par un Snapdragon 845 couplé à 4 Go de RAM.

Le propriétaire a le choix entre 64 ou 128 Go de stockage, sans aucune possibilité d’extension. On peut aussi signaler parmi les caractéristiques la présence d’un port USB Type-C, la compatibilité avec la recharge par induction, le support du Bluetooth 5.0 et la possibilité d’enregistrer des vidéos 4K.

Un modèle conçu pour une utilisation régulière

Le Pixel 3 est doté d’une certification iP68, il résiste à une immersion de 30 minutes sous 1.5 mètre d’eau. Nous avons volontairement placé le téléphone dans un petit bassin pour vérifier cette caractéristique, il a parfaitement résisté à ce traitement de choc. Google a utilisé un verre dépoli en vue de limiter les traces de doigts sur l’appareil. Les manipulations régulières durant la journée n’ont pas entaché le smartphone de test.

Ce modèle profite aussi de la politique de « bien-être numérique » instaurée par la firme américaine. Pendant la soirée, l’écran vire au gris afin de décourager le propriétaire à l’utiliser au lieu de dormir. Par ailleurs, quand le mode sommeil est activé, publier des messages sur Twitter n’est plus possible.

Enfin Google Assistant est facilement accessible. Il suffit de presser les bords du téléphone pour l’activer.

Google Pixel 3 : un must en photographie

La photographie figure parmi les critères de choix lorsqu’un acheteur compare les différents modèles. Pour améliorer les performances, de nombreux fabricants ont lancé un smartphone doté de trois capteurs arrière. Au lieu de suivre le mouvement, Google mise sur son savoir-faire logiciel et le résultat obtenu par son unique APN arrière est vraiment époustouflant.

Que ce soit à contre-jour ou dans un contexte de luminosité insuffisante, nous avons constaté que le Pixel 3 est au-dessus du lot. Les couleurs sont fidèlement reproduites et la clarté des images reste exceptionnelle. Par ailleurs, l’effet bokeh, l’astuce consistant à flouter l’arrière-plan en mode portrait, fonctionne correctement. Pour les selfies, le dispositif s’appuie sur deux capteurs avant de 8 Mpx. Grâce à l’APN grand-angle, cadrer les photos de groupe devient plus facile. Une mise au point intelligente facilite aussi la capture des sujets en mouvement.

Pour compenser l’impossibilité d’utiliser une carte microSD, la firme de Mountain offre un espace de stockage illimité sur Google Photos.

Les quelques points faibles du Pixel 3

La navigation gestuelle complique l’utilisation du smartphone. L’écran paraît un peu encombré et certaines fonctionnalités ne sont pas accessibles via un simple geste.

Même si elle ne constitue pas un énorme problème, l’autonomie du Pixel 3 est un peu limitée. Nous avons constaté que la puissance disponible diminue rapidement après plusieurs séances photo. Un test réalisé avec un logiciel spécialisé a confirmé ce fait. Ce modèle est moins performant que les autres appareils haut de gamme.

Les mélomanes que nous sommes déplorent aussi l’absence d’une prise audio. Consciente de ce souci, Google a inclus l’adaptateur USB-C dans le pack.
>>> La qualité photo et l’intégration du Pixel 3 au sein de l’écosystème de Google compense largement ses points faibles.

You may also like...